Numéro
J. Phys. France
Volume 30, Numéro 5-6, mai-juin 1969
Page(s) 438 - 445
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:01969003005-6043800
J. Phys. France 30, 438-445 (1969)
DOI: 10.1051/jphys:01969003005-6043800

Symétrie des interactions biélectroniques dépendant du spin pour les configurations (d + s)N

S. Feneuille et N. Pelletier-Allard

Laboratoire Aimé-Cotton, C.N.R.S. , Orsay, Essonne


Abstract
For the (d + s)N configurations, continuous group theory is of great interest in the study of the magnetic interactions and the so-called electrostatically correlated spinorbit interactions. The corresponding hamiltonians have been expanded in terms of parts with well defined symmetry properties ; matrix elements of which parts have been calculated for (d + s)2. By means of generalized fractional parentage coefficients, these results can be applied to any (d + s) N configuration.


Résumé
La théorie des groupes de Lie peut apporter de grandes simplifications à l'étude, à l'intérieur des configurations (d + s)N, des interactions magnétiques et des effets de second ordre dus à l'interaction coulombienne et au couplage spin-orbite. Les hamiltoniens correspondants ont été séparés en termes de symétrie bien définie, dont les éléments de matrice ont été calculés pour la configuration (d + S)2. Grâce à la définition de coefficients de parenté fractionnelle généralisés, ces résultats peuvent être appliqués à n'importe quelle configuration (d + s)N.

PACS
3115 - Calculations and mathematical techniques in atomic and molecular physics (excluding electron correlation calculations).

Key words
atomic spectra