Numéro
J. Phys. France
Volume 41, Numéro 1, janvier 1980
Page(s) 31 - 33
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:0198000410103100
J. Phys. France 41, 31-33 (1980)
DOI: 10.1051/jphys:0198000410103100

Empirical relations for nuclear stopping power

F.S. Garnir-Monjoie1 et H.P. Garnir2

1  Institut de Mathématiques, D.1., 15, av. des Tilleuls, Université de Liège, B-4000 Liège, Belgium
2  Institut de Physique Nucléaire, B. 15, Université de Liège, Sart-Tilman, B-4000 Liège, Belgium


Abstract
We make a systematic analysis of the experimental nuclear stopping power determination. We show that the experimental values are divided into two groups : 1) One of them corresponds to measurements made using a narrow acceptance angle of the detection system along the beam axis. These measurements lead to the evaluation of the mean velocity of an ion beam leaving the target, 2) The other one is obtained by summing the contribution of all the particles scattered in the target. These values give the total nuclear energy dissipated in the target. We give two simple analytical relations to fit these two groups of data.


Résumé
Nous faisons une étude systématique des valeurs expérimentales obtenues pour la puissance d'arrêt nucléaire. Les données se répartissent en deux groupes : 1) L'un d'entre eux correspond aux mesures de la puissance d'arrêt faites dans la direction de l'axe du faisceau d'ions. Les valeurs ainsi obtenues permettent d'évaluer la vitesse moyenne des ions du faisceau après leur passage au travers de la cible, 2) Les valeurs de l'autre groupe sont obtenues en intégrant la contribution de toutes les particules du faisceau. Ces valeurs fournissent l'énergie nucléaire totale diffusée dans la cible. Nous proposons un ajustement de ces deux groupes de données expérimentales au moyen de relations analytiques très simples.

PACS
6180J - Ion radiation effects.
6185 - Channeling phenomena (blocking, energy loss, etc.).

Key words
energy loss of particles -- ion beams