Numéro
J. Phys. France
Volume 30, Numéro 2-3, février-mars 1969
Page(s) 148 - 152
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:01969003002-3014800
J. Phys. France 30, 148-152 (1969)
DOI: 10.1051/jphys:01969003002-3014800

Effets de la structure du nucléon et des phénomènes de haute énergie sur la diffusion N-N à basse énergie

Christiane Thévenet

Institut de Physique Nucléaire, Université de Lyon, France


Abstract
The analysis of data on N-N elastic scattering at low energies is usually made by assuming that the five independent amplitudes are dominated by the exchange of the low lying meson resonances as π, ρ, ω, σ, η, φ. This method gives good results when the distance between nucléons is not too small (γ ≥ 0.4 fm), while for γ < 0.4 fm a "hard core" is used. In place of an arbitrary hard core description we propose a modification of the propagators associated with the exchange of the different particles, in such a way as to have consistency with the high energy experimental data.


Résumé
Dans l'analyse des résultats de la diffusion élastique nucléon-nucléon à basse énergie, on suppose en général que les 5 amplitudes indépendantes sont dominées par l'échange de différents mésons π, ρ, ω, σ, η), φ. Cette méthode donne de bons résultats quand la distance entre les nucléons est suffisante (γ ≥ 0,4 fm), tandis que pour γ < 0,4 fm on a recours à un coeur dur. Au lieu d'introduire arbitrairement un coeur dur, nous proposons de modifier les propagateurs associés aux différentes particules échangées de façon à tenir compte des données expérimentales à haute énergie.

PACS
1375C - Nucleon-nucleon interactions (including antinucleons, deuterons, etc.).
1385D - Elastic scattering.

Key words
nucleon nucleon interactions