Numéro
J. Phys. France
Volume 28, Numéro 3-4, mars-avril 1967
Page(s) 301 - 306
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:01967002803-4030100
J. Phys. France 28, 301-306 (1967)
DOI: 10.1051/jphys:01967002803-4030100

Étude de la résonance électronique du manganèse divalent dans le di-hydrogène phosphate de potassium (k.d.p.) dans sa phase paraélectrique

Richard Sartene et Olivier Parodi

Laboratoire de Physique des Solides, Faculté des Sciences, 91-Orsay


Abstract
The E.P.R. spectra of K.D.P. : Mn are shown to be strongly anisotropic. This anisotropy is explained in an intermediate strength crystal field model. Mn++ ions are shown to be located on three nonequivalent sites, with C2 symmetry. The anisotropic hyperfine structure is interpreted by introducing cross terms (SxIy and SyIx) in the spin Hamiltonian.


Résumé
Un modèle de champ cristallin intermédiaire permet de rendre compte de l'anisotropie des spectres de R.P.E. de K.D.P. : Mn et de montrer la présence d'ions Mn++ incorporés dans le réseau dans trois sites inéquivalents de symétrie binaire situés sur l'axe quaternaire du cristal. La structure hyperfine, anisotrope, est interprétée par l'introduction de termes croisés (S xIy et SyIx) dans l'Hamiltonien.

PACS
7630 - Electron paramagnetic resonance and relaxation.
7170C - Crystal and ligand fields.

Key words
potassium compounds -- paramagnetic resonance and relaxation -- manganese