Numéro
J. Phys. France
Volume 49, Numéro 12, décembre 1988
Page(s) 2077 - 2088
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:0198800490120207700
J. Phys. France 49, 2077-2088 (1988)
DOI: 10.1051/jphys:0198800490120207700

Relation entre les propriétés dynamiques et structurales des conducteurs superioniques

Y. Boughaleb

Laboratoire de Physique de la Matière Condensée École Polytechnique, Palaiseau Cedex 91128, France Département de Physique, Université Hassan , Faculté des Sciences Ben M'Sick, Casablanca, Maroc


Abstract
We investigate the dynamical conductivity σ (ω) of a one-dimensional system of interacting Brownian particles subject to a periodic potential in relation to superionic conductors. By varying the density of the mobile particules and the strength of the pair interaction, we discuss commensurability effects and determine how the dynamical responses are effected by the correlated motion of the ions. We start from the Fokker-Planck equation generalized to N-particles and we use continued fractions development up to fourth order of the velocity-velocity correlation function. Using the homogeneous approximation to perform the many body averages in the static correlation functions, we derive an expression of σ (ω) which does not introduce any restriction on the temperature régime or the strength of the pair interaction and which shows clearly the relationship between the dynamical behavior of the disordered sublattice and its structural properties.


Résumé
Nous nous proposons d'étudier les propriétés dynamiques d'un système unidimensionnel de particules browniennes interagissantes et soumises à un potentiel périodique, en relation avec les conducteurs superioniques. Nous analysons le comportement de la conductivité dynamique σ (ω) avec l'intensité des interactions de paire et la densité des ions mobiles. Nous partons de l'équation de Fokker-Planck généralisée à N corps et nous utilisons le développement de σ (ω) en fractions continues au quatrième ordre. En calculant les fonctions de corrélations statiques à l'aide de l'approximation homogène, nous dérivons une expression de σ (ω) qui n'introduit aucune restriction sur le régime de température ou l'intensité des interactions de paire et qui reflète clairement la relation entre le comportement dynamique du réseau désordonné et ses propriétés structurales.

PACS
6630D - Theory of diffusion and ionic conduction in solids.

Key words
Brownian motion -- Fokker Planck equation -- superionic conducting materials