Numéro
J. Phys. France
Volume 39, Numéro 4, avril 1978
Page(s) 389 - 396
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:01978003904038900
J. Phys. France 39, 389-396 (1978)
DOI: 10.1051/jphys:01978003904038900

Nouvelles données expérimentales sur l'absorption optique du nickel entre 2 et 3 eV

M. Ph. Stoll et Ch. Jung

Laboratoire Pierre-Weiss, E.R.A. 464, 5, rue de l'Université, 67084 Strasbourg, France


Abstract
New ellipsometric measurements confirm the presence of weak anomalies in the absorption spectrum of nickel between 2 and 3 eV. It is shown that the absence of such anomalies in the case of normal incidence experiments could be due to an optical anisotropy induced either by surface states, or via an interaction with adsorbed atoms. The experimental results suggest a possible identification of the structures which agrees well with a recent band calculation.


Résumé
De nouvelles mesures ellipsométriques confirment l'existence de faibles anomalies dans le spectre d'absorption du nickel entre 2 et 3 eV. On propose d'expliquer l'absence de ces anomalies lors des mesures en incidence normale par une anisotropie due, soit à des états de surface, soit à une interaction avec des atomes adsorbés. Les résultats expérimentaux suggèrent une identification des structures qui fait apparaître une bonne corrélation avec un récent calcul de bandes.

PACS
7840K - Metals, semimetals, and alloys.

Key words
ellipsometry -- nickel -- surface electron states -- visible and ultraviolet spectra of inorganic solids