Numéro
J. Phys. France
Volume 30, Numéro 1, janvier 1969
Page(s) 29 - 34
DOI https://doi.org/10.1051/jphys:0196900300102900
J. Phys. France 30, 29-34 (1969)
DOI: 10.1051/jphys:0196900300102900

Étude de la réaction D(d, n)3He à 27,5 MeV par une méthode de temps de vol

M. Chemarin, L. Feuvrais, M. Gouanère, Marie-Claude Lemaire et J.-L. Vidal

Institut de Physique Nucléaire, Université de Lyon (France)


Abstract
The D (d, n)3He reaction has been studied at 28 MeV with the synchrocyclotron of the Institute of Nuclear Physics at Lyon by a time of flight method using the natural pulsation of the beam. The energy resolution (3 MeV) is enough to allow the séparation between monoenergetic and break-up neutrons. The angular distribution is compared with the stripping theory of Owen and Madansky and gives an interaction radius of 4.5 fermi. The differential cross-section at 0° laboratory angle, after detection efficiency calculations, is estimed at 77 ± 20 mb.


Résumé
La réaction D (d, n)3He a été étudiée à 28 MeV au synchrocyclotron de l'Institut de Physique Nucléaire de Lyon par une méthode de temps de vol utilisant la pulsation naturelle du faisceau. La résolution en énergie (3 MeV) est suffisante pour permettre la séparation des neutrons monoénergétiques du fond continu. La distribution angulaire obtenue a été comparée à la théorie de stripping de Owen et Madansky et a conduit à un rayon d'interaction de 4,5 fermi. La section efficace différentielle à 0°, après calcul de l'efficacité du détecteur, a été estimée à 77 ± 20 mb.

PACS
2555 - 3H-, 3He-, and 4He-induced reactions.
2930H - Neutron spectroscopy.

Key words
nuclear reactions and scattering due to deuterons -- nuclei with A<or=5